MON STUDIO

Il n’est pas nécessaire d’avoir un studio professionnel pour créer. Ce n’est que dans les photographies que les images sont présentées dans la propreté, sur des murs blancs, de beaux trépieds. Et les artistes et les peintres eux-mêmes avec leurs mains propres et leur belle manucure, dans de belles robes ou des vêtements extraordinaires  n’existent que dans les images.

Je n’ai pas mon propre atelier de peinture. J’ai un mur que j’ai protegé pour ne pas avoir de gouttes de peinture dessus quand je peins. Et j’ai un sol sur lequel je peux mettre un coussin, m’asseoir dessus, et mettre des pots de pinceaux et des tubes de peinture autour de moi afin de peindre.

Mon soi-disant atelier tient exactement dans deux petites boîtes (dans lesquelles je garde les tubes avec la peintures) et dans deux pots de marmelade longuement consommée, où j’ai mes pinceaux. Et c’est mon atelier que je transporte là où je veux peindre.

Je ne vois pas comment on peut garder le coin où on peint complètement propre. J’ai tout le temps de la peinture sur les mains; ma chemise est couverte de couleurs vives. J’ai même arrêté de porter des chaussures parce que même elles sont peintes.


Et il me semble que l’art – quel que soit son genre – ne naît jamais dans la pureté. La création a besoin de désordre, l’imagination a besoin de chaos. Et si vous parvenez à créer tout ça – c’est là que se trouve votre atelier.